Antidote est un correcteur orthographique et grammatical (ainsi qu'un ensemble de dictionnaires) pour le français et pour l'anglais. C'est un logiciel propriétaire payant dont les développeurs ont eu la bonne idée de proposer aussi sur GNU/Linux. Alors, oui, c'est propriétaire et ce n'est pas donné, mais pour une fois qu'une entreprise commerciale pense à proposer une version compatible, je ne vais pas bouder mon plaisir. Surtout que je l'utilise depuis facilement 10 ans, et que je compte bien continuer ainsi.

Bref, Antidote marche plutôt bien sur GNU/Linux, avec qqes limites pour ce aui est de l'aspect visuel:

  • Pas de mode sombre. L'interface reste dans un classique thème clair qui fait tache. C'est le cas sur KDE et sur Xfce, mais c'était aussi le cas sous Windows (seuls les utilisateurs de Mac ont droit à un thème sombre). C'est moche, mais ça fonctionne… du moins sous Xfce.

  • Sous KDE, le texte des fenêtres et des menus d’Antidote est presque de la même couleur aue le fond de la fenêtre, le rendant invisible. Ça ressemble à ceci (ça ne le fait que sous KDE, pas Xfce) :

/blog/img/20210819091529.jpg

Disons-le, du texte invisible, c'est loin d'être idéal pour un logiciel dont la fonction principale est justement d'afficher du texte, pour ensuite en corriger l'orthographe et la grammaire ;)

Étonnement, ça ne concerne que les deux fenêtres du correcteur ainsi que les barres de menus dans tous leurs modules. Le contenu des guides et des dictionnaires quant à lui restant lisible. Bref.

Après plusieurs tentatives infructueuses pour le forcer à changer de thème, j'ai contacté leur support. Moins de 24h plus tard, je recevais cette solution :

Dans les fichiers ~/.antidote/10.0/antidote.conf et ~/.connectix/connectif.conf, ajoutez ceci :

[Contournements]
ThemeSombre=1

Sauvegardez et ça devrait être bon, du moins pour les fenêtres du correcteur (certaines fenêtres, genre le About reste illisibles) :

/blog/img/20210819093252.jpg

Cela ne change pas l'absence d'un thème sombre (j'attends encore une réponse de leur part à ce sujet), mais au moins les fenêtres du correcteur sont utilisables.