Les outils du site

Le contenu est rédigé dans Emacs, avec org-mode comme langage de markup. Les rares images sont éditées dans Gimp et optimisées via un petit script imagemagick.

le site est fait dans Hugo, un générateur de site statique. Les pages sont ensuite uploadées sur le serveur avec rsync et ssh. le site est hébergé par monarobase, une petite boite française avec un service client exceptionnel.

Tour tourne sans souci, sur mon increvable ThinkPad X220 de 2011, ou sur un desktop monté par mes soins en 2015, upgradé en 2017. Les deux ordinateurs tournent sur GNU/Linux Debian 11 avec l'environment de bureau Xfce.

Et l'auteur ?

Je suis un français de 50 ans et quelques qui a pris la décision de ne plus utiliser les outils propriétaires et prédateurs que, comme beaucoup, j'ai utilisé pendant trop longtemps par paresse et par souci de faire comme tout le monde. Je ne veux plus contribuer à leur succès, ni au genre de société qu'elles essayent d'établir. Fini Apple et Microsoft, Pas de Facebook ou de Twitter. Presque plus de Google (j'utilise encore YouTube). J'ai également remplaçé mon iPhone par un Android dé-googlisé par l'équipe de la e Foundation.

Après plus de 30 ans à n'utiliser que des outils privateurs, passer a des Logiciels Libre m'a demandé quelques jours d'adaptation et de changer certaines habitudes. Au final, je me retrouve avec du matériel qui fonctionne mieux, avec des logiciels qui fonctionnent vraiment bien et que je peux configurer comme je le souhaite et, surtout, je ne suis plus espionné en permanence sur mes ordinateurs ni sur mon téléphone.

C'est un choix personnel, pas une conversion religieuse. Si j'ai choisi de le partager ici c'est d'abord pour inviter a la y réfléchir à cette possibilité souvent trop rapidement écartée : rien ne nous oblige à utiliser les outils des grandes sociétés. Ensuite, c'est pour démontrer par l'exemple que même quand on n'est pas un geek ultra-compétant, GNU/Linux est tout a fait utilisable mêeme si pas sans friction (que celui ou celle qui n'a jamais eu de soucis sous Windows ou Mac me jette le premier Blue Scren of Death or Kernel Panic). En fait, à part dans l'enfance quand j'ai découvert mon premier ordinateur (l'Apple II de mon père), je ne me souviens pas d'une époque où, malgré quelques frustration ici et là, j'ai pris plus de plaisir à utiliser mon ordinateur que depuis mon switch à GNU/Linux.

/blog/img/meditate.png (Image source: Meditating GNU)